APPUI A LA SOCIETE CIVILE

En 2014, le SCAC a réalisé des appuis à la société civile à hauteur de 504 755 euros, au travers du Fonds Social de Développement - FSD (42 755 euros), mais aussi au travers des projets de codéveloppement PFCC (462 000 euros). Ces financements valorisent l’action de la société civile qui est un acteur majeur dans le développement du pays.

Le Fonds Social de Développement

Ces projets dit « FSD », avec participation communautaire visent en priorité, avec la nouvelle enveloppe 2013 de 400 000 euros, des réalisations physiques de petites dimensions dans les secteurs du développement économique, de l’insertion de la jeunesse, de l’appui aux communautés villageoises et des dynamiques locales.

En 2014, six projets ont été retenus :

- Aménagement d’un site écotouristiques dans la commune de Moya – Association Culturelle pour le Développement de Moya (Anjouan)
- Filière Ylang-ylang Durable pour l’Association Foulera Djema – Association Deux Mains (Anjouan)
- Amélioration du Marché de Tsinimoichongo – Fédération des Associations de Tsinimoichongo (Grande Comore)
- Construction d’une unité de transformation de poissons – Association comorienne des vendeuses de poissons (Grande Comore)
- Mise en place d’une unité de décorticage de café sec à Siry Ziroudani – Association Café Ndjema (Mohéli)
- Insertion des jeunes par la mise en place d’activités (AGR) en milieu rural – Fédération des Maisons Familiales et Rurales des Comores (Anjouan, Grande Comore, Mohéli)

L’année 2014 aura également permis de clore deux projets commencés fin 2013 (75 832 euros) :

- Amélioration de l’offre écotouristique du village d’Itsamia (Mohéli – Association pour le Développement socio-économique d’Itsamia) dont l’inauguration est prévue en février 2015
- Centre d’initiation professionnelle MAEECHA (Anjouan – ONG MAEECHA) qui a été inauguré en novembre 2014

Les dossiers de présentation du FSD sont disponible en téléchargement :

PDF - 606.5 ko
(PDF - 606.5 ko)
PDF - 215.8 ko
(PDF - 215.8 ko)






Le Programme Franco Comorien de Co-développement PFCC

La convention de ce programme d’un montant de 2 000 000 d’euros le 24 novembre 2011 pour une durée de réalisation de 3 ans est bâtie sur 3 axes :

- Composante 1 : Soutien des associations de migrants dans leurs initiatives pour le développement local aux Comores.
- Composante 2 : Mobilisation des migrants comoriens hautement qualifiés en vue du développement de leur pays par des missions dans les domaines scientifiques, techniques, …).
- Composante 3 : Accompagnement des initiatives économiques des migrants comoriens aux Comores au travers d’une assistance technique pour le montage de leur projet.

Le dossiers de présentation du PFCC est disponible en téléchargement :

PDF - 546.4 ko
(PDF - 546.4 ko)






L’année 2014 devait être la dernière du programme mais le Comité de Pilotage du PFCC a approuvé la prolongation du programme pour deux années supplémentaires (2015-2016).

Les projets suivants ont été retenus en financement :

Composante 1 :

- Rénovation de l’unité de production de sel de Bambao M’tsanga (Anjouan) - Association des producteurs de sel de Bambao M’Tsanga et Association France Solidaire
- Installation et accompagnement de la 1ère plateforme de compostage d’envergure aux Comores dans le cadre du programme de gestion durable et responsable des déchets ménagers des Communes de Domoni et Bambao (Anjouan) - Centre rural de développement économique (CRDE) et Association Deux Mains France
- Réhabilitation et amélioration du système d’adduction d’eau à Moya (Anjouan) – Association ACDM Moya et ACDM Mayotte
- La distillerie de Saloi (Anjouan) – GIE La Distillerie de SALOI, ACDM Mayotte, Banque de développement des comores (BDC)
- Construction d’un centre régional d’approvisionnement et de distribution de Dimani (Grande Comore) – Mairie de Dimani et Association Dimani CHABAB
- Alimentation en Eau Potable de la Région de Ngongwé (Grande Comore) – Association ACBOD et FAN de France

Composante 2 :

- Organisations des états généraux des compétences et des métiers – Université des Comores
- Formation des bibliothécaires du Réseau National de Bibliothèque – Ministère de l’Education Nationale, de la Recherche, de la Culture et des Ars, chargé de la Jeunesse et des Sports
- Atelier de formation à la médiation – Réseau Amani
- Appui à l’amélioration de l’organisation et du rendement des services de l’Union des MECK - Union des MECK
- Les activités génératrices de revenus autour de la gestion des déchets : un enjeu pour le développement durable de la région de Domoni – Anjouan – Association Deux Mains
- Valorisation et préservation des eco-systèmes côtiers de la presqu’île de Bimbini à travers des activités écotouristiques – Association UMAMA

Les projets toujours en cours d’exécution :

- Augmentation des revenus agricoles des producteurs les plus dynamiques du Sud d’Anjouan et autonomisation (Anjouan) – ONG Dahari et Association UCAD
- Alimentation en eau potable de la ville d’Iconi (Grande Comore) – Mairie d’Iconi et Association Djabal Paris
- Insertion socioprofessionnelle et valorisation des produits locaux : Ecole CODCOM (Grande Comore) – Ecole CODCOM et AFED
- Aménagement des cavernes de Dzoidjou en site écotouristique (Grande Comore) – URD (Union pour la Rénovation de Dzoidjou) et ACDF (Association des Comoriens de Dzoidjou en France)
- Transformation et conservation des produits locaux (Grande Comore) – Association féminine Mawatwaniya de Ntsaoueni et Association des Femmes pour le Développement de Ntsaoueni (AFDN)
- Construction d’un marché couvert à Fomboni (Mohéli) – Mairie de Fomboni et Association des Mohéliens de France (AMF)

Dernière modification : 13/02/2015

Haut de page