ASSISTANCE TECHNIQUE

La mise en œuvre de la politique de coopération française était historiquement assortie de la mise à disposition d’assistants techniques, de conseillers de ministres, ou encore de volontaires qui agissent en appui et sous autorité des autorités partenaires - (Montant financier annuel de 1 001 800 €)

Aux Comores sont en 2013 déployés :

- Une équipe de 3 experts techniques internationaux :

-  1 à la Banque Centrale des Comores (sorti du champ du SCAC au 31/08/2013 pour devenir un ETI de FEI porté par une aide budgétaire,
-  1 au ministère des Finances, direction générale des Douanes
-  1 au ministère de l’éducation nationale

-  Une équipe de 15 volontaires, VIA, VIE ou encore VSI gérés par France Volontaire, qui interviennent avec des structures comoriennes. Le coût financier des volontaires de « France Volontaire » est porté par la Région Réunion sur financement « FEDER » et par le MAE dans le cadre de sa politique de soutien à « France-Volontaire ». Au total, c’est un dispositif représentant une masse financière de 373 500 euros qui est déployé aux Comores

- Plus particulièrement au sein des services de l’ambassade on notera la présence :

-  1 volontaire international affecté au centre d’Information et d’Orientation (Orientation des étudiants comoriens pour leurs études en France),
-  1 volontaire international et 1 volontaire du progrès pour le suivi des projets du Fonds Social de Développement et du codéveloppement,

Des contrats locaux :

-  1 employé affecté au centre d’Information et d’Orientation (Orientation des étudiants comoriens pour leurs études en France),

Ce dispositif se complète d’une équipe de deux personnes (un directeur d’établissement pour l’alliance franco comorienne de Moroni et un coordonnateur pédagogique pour accompagner les activités du réseau d’alliances aux Comores.

Dernière modification : 05/02/2014

Haut de page