Célébration des 30 ans de la BCC sur le thème de la coopération monétaire

GIF

Le Samedi 10 Décembre 2011, l’Ambassadeur de France auprès de l’Union des Comores, M. Philippe Lacoste, a participé à une cérémonie organisée au Palais du Peuple par le Gouverneur de la Banque Centrale des Comores pour célébrer le 30ème anniversaire de l’institution. Les membres du gouvernement, les différentes autorités politiques du pays ainsi que le conseil d’administration de la BCC et les représentants des institutions bancaires partenaires avaient également été conviés aux célébrations axées sur le thème de la coopération monétaire.

.

Présentation de l’institution

.

Créée le 1er Juillet 1981, la Banque Centrale des Comores constitue une des principales institutions de l’Union des Comores. Elle remplit en effet des missions essentielles qui ont été rappelées par son Gouverneur, M. Chanfiou, au cours de son allocution :

.

- Stabilité monétaire : La Banque Centrale garantit la stabilité de la monnaie de l’Union des Comores. Cette stabilité se fonde notamment sur l’accord de coopération monétaire établie en 1979 avec la France.

.

- Contrôle et surveillance attentive des activités bancaires et financières du pays, afin de garantir le bon fonctionnement du système bancaire.

.

- Fonctionnement et sécurité des systèmes de paiement et de règlement. LA BCC met à la disposition de la population une circulation fiduciaire de qualité, avec un niveau de sécurité renforcé, conforme aux exigences et aux standards internationaux

.

- Autres missions : Agent du Trésor pour les opérations de banque, Conseiller financier du gouvernement

.

Coopération monétaire franco-comorienne

.

Le thème retenu pour le 30ème anniversaire de la BCC était celui de la coopération monétaire. Cette dernière s’exerce au sein de la Zone Franc, constituée par la France, huit Etats d’Afrique de l’Ouest, six Etats d’Afrique Centrale et l’Union des Comores.

.

Comme l’a souligné le Gouverneur de la BCC, la coopération monétaire est basée sur l’accord signé entre la France et les Comores le 23 novembre 1979 qui pose quatre principes fondateurs :

.

- la garantie illimitée donnée par le Trésor français qui permet une convertibilité illimitée de la monnaie émise par la Banque Centrale des Comores (le franc comorien)

.

- la parité fixe entre le franc comorien et l’euro, sans limitation de montant

.

- la libre transférabilité des fonds à l’intérieur de la Zone franc

.

- la centralisation d’au moins 65% des réserves de change de la BCC auprès du Trésor français.

.

L’Ambassadeur de France, M. Philippe Lacoste, s’est exprimé au nom du ministre français chargé de la Coopération, M. Henri de Raincourt, pour mettre en valeur les succès de ce volet souvent méconnu de la collaboration entre la France et l’Union des Comores  :

.

Mesdames et Messieurs, 30 ans après la naissance de cette banque centrale, quel bilan rapide peut-on tirer de ses activités ?

.


La coopération monétaire avec la France a contribué à ce que les Comores bénéficient d’un cadre macroéconomique stable, gage d’une croissance durable et non inflationniste qui permet d’asseoir la confiance des investisseurs internationaux.

.

[...]

.

Mesdames et Messieurs,

.

Tous les Comoriens utilisent presque chaque jour de la monnaie émise par la Banque Centrale des Comores. La valeur de celle-ci est stable et garantie.

.

Cet avantage ils le doivent à la politique prudente mais ambitieuse de la Banque Centrale des Comores, instance opérationnelle de la coopération monétaire entre la France et les Comores. Aussi je souhaiterai, pour conclure, rendre un hommage appuyé au conseil d’administration de cet établissement bancaire, à l’ensemble de ses personnels et les encourager à poursuivre leurs efforts.

.

Dans son discours, l’Ambassadeur a également énoncé les différents axes de cette coopération : appui de la Banque de France à la BCC dans ses différentes missions, formation de ses agents en France, envoi d’experts français à Moroni, mise à disposition d’un conseiller permanent auprès de la BCC par le Ministère des Affaires Etrangères et Européennes, etc…

.

Nous vous invitons à retrouver l’intégralité de ce discours en consultant le fichier PDF ci-dessous.

PDF - 85.2 ko
(PDF - 85.2 ko)

.

Envisageant les perspectives pour l’avenir, le Gouverneur de la Banque Centrale a finalement souhaité la création d’un mécanisme de soutien aux efforts de la diaspora comorienne. Représentant 25% de la richesse nationale, les fonds envoyés par les comoriens installés à l’étranger, et majoritairement en France, apportent en effet une contribution essentielle au développement du pays.

JPEG
L’Ambassadeur de France serrant la main du Gouverneur de la BCC, M. A.A. Mohamed Chanfiou, lors de la réception organisée à la Résidence de France pour les 30 ans de la BCC.

Historique :

.

La création de la Banque centrale des Comores est le fruit d’un long cheminement, intimement lié à l’évolution historique de l’administration coloniale et de la Zone franc

.

1939 : Création de la Zone Franc

.

Décembre 1945 : Création du Franc CFA (Franc des Colonies Françaises d’Afrique) suite à la réforme monétaire

.

16 Nov. 1950  : La Banque de Madagascar et des Comores devient un établissement semi-public chargé de l’émission des billets ayant cours légal à Madagascar et aux Comores

.

21 Déc. 1973 : Le service de l’émission monétaire est retiré à la Banque de Madagascar et des Comores

.

31 Déc. 1974  : Création de l’Institut d’émission des Comores, dont le siège social est fixé à Moroni et le siège administratif à Paris.

.

2 Janv. 1975  : Signature d’une convention précisant les modalités du transfert du service d’’émission des billets et des monnaies métalliques à l’Institut d’Emission des Comores entre la France et les Comores

.

1er Juin 1975 : Prise en charge du service de l’émission monétaire par l’Institut d’émission des Comores, qui met fin au privilège d’émission de la Banque de Madagscar et des Comores

.

1er Juil. 1981 : la Banque Centrale des Comores succède à l’Institut d’Emission des Comores

Dernière modification : 13/12/2011

Haut de page