Campagne de sensibilisation sur la protection des tortues marines et de leurs habitats

Le samedi 5 avril 2014 s’est tenu au Palais du Peuple la cérémonie de lancement officiel de la campagne de sensibilisation sur la protection des tortues marines et de leurs habitats, organisée par l’Association pour le Développement Socio-Economique d’Itsamia (ADSEI), Mohéli, en collaboration avec le Parc Marin de Mohéli et différents partenaires de l’ADSEI.

De nombreuses personnalités se sont déplacées pour l’occasion dont le Ministre de l’Education, l’Ambassadeur de France, le Gouverneur de l’île autonome de Grande Comore, le Procureur Général, le Secrétaire Général de l’ADSEI et le Directeur du Parc Marin de Mohéli.

JPEG

Cette campagne s’inscrit dans le projet de l’association « Amélioration de la qualité de l’offre éco-touristique du village d’Itsamia Mohéli », financé par l’Ambassade de France auprès de l’Union des Comores à travers le Fonds Social pour le Développement.

Dans son discours, le Secrétaire Général de l’ADSEI, M. Doihirdine Ahamada Bacar, a rappelé les objectifs de l’association « l’ADSEI est une association villageoise créée en 1991 dans le but de protéger l’environnement du village en particulier la protection du littoral et des espèces qui y vivent  » puis a insisté sur l’importance de la sensibilisation auprès de la population pour la protection des tortues « malgré ces efforts déployés par les jeunes d’Itsamia ainsi que leurs partenaires au niveau de l’île, le braconnage n’a jamais cessé et le trafic de la viande de tortue se fait librement dans les îles d’Anjouan et de Grande Comore ». Il a ensuite expliqué le projet puis a remercié l’Ambassade de France pour son aide financière ; le PNUD, premier bailleur dans le combat contre le braconnage ; Kelonia de La Réunion pour son soutien permanent et le Ministre de la Production, de l’Environnement, de l’Energie et de l’Artisanat pour «  son engagement dans cette lutte ».

JPEG

Discours du Secrétaire Général de l’ADSEI (format PDF)
PDF - 166.8 ko
(PDF - 166.8 ko)

L’Ambassadeur de France, M. Philippe Lacoste, a expliqué les raisons de l’engagement de l’Ambassade de France pour de tels projets puis a insisté sur le potentiel de développement économique de l’écotourisme. Il a également rappelé que « la sauvegarde de l’environnement n’est pas incompatible avec des activités économiques mais il s’agit de faire attention au patrimoine naturel déjà fortement menacé par les changements globaux ».

JPEG

Discours de l’Ambassadeur de France (format PDF)

PDF - 107.4 ko
(PDF - 107.4 ko)

Suite aux discours des autorités, l’ADSEI a projeté quelques films et les étudiants présents ont eu l’occasion de poser des questions d’ordre environnemental lors d’un débat avec les membres de l’association.

JPEG
JPEG

Dernière modification : 25/04/2014

Haut de page