Cérémonie de remise de matériels et équipement à l’Ecole de Médecine et à 12 structures de santé du nord de la Grande Comore - Discours de l’Ambassadeur

JPEG

Excellence Monsieur le Vice – Président Chargé du Ministère de la santé ;
Monsieur le Président de l’Université des Comores ;
Monsieur le Commissaire à la santé de Ngazidja ;
Madame la Représente de l’OMS ;
Monsieur le représentant de l’UNICEF ;
Monsieur le Directeur de l’Agence Française de Développement ;
Monsieur le Directeur de l’Ecole de Médecine et de Santé Publique
Monsieur le Représentant de l’Organisation des Nations Unies ;
Honorable assistance ;

Je ne soulignerai jamais assez l’importance de la coopération de la France avec l’Union des Comores dans le secteur de la Santé. Cette coopération n’est pas ponctuelle mais s’inscrit dans une démarche structurante qui vise non seulement à satisfaire aux besoins immédiats de soins et de suivi médical des populations mais à répondre aux impératifs de formation et de renforcement de capacité du personnel de santé du pays.

Cette coopération contribue de plus à appuyer la formulation de véritables stratégies et politiques de santé dont les effets se mesurent dans la durée.

La cérémonie d’aujourd’hui de remise de matériels et d’équipements à 12 structures de santé du Nord de la Grande Comore et à l’Ecole de médecine et de Santé Publique illustre bien la cohérence et la vivacité de notre coopération.

A quoi cela servirait de remettre des équipements sans personnel formé ? Serait-ce durable ? Qu’adviendrait-il de ce matériel au bout de quelques mois ?

Agir pour la formation des hommes et agir pour qu’ils disposent de l’équipement et du matériel dont ils ont besoin doit être un élément constant d’une politique de développement.

Ces pour ces raisons que je me réjouis de participer aujourd’hui, aux côtés de Monsieur le Vice-Président chargée du Ministère de la santé, et de nombreuses personnalités à cette cérémonie.

Les équipements que nous remettons aujourd’hui représentent une valeur totale de l’ordre de 60 000€ soit 29 460 000 KMF dont :
-  40 437 € de matériel informatique, mobilier de bureau et matériel pédagogique destinés à l’Ecole de Médecine et de santé publique ;
-  19 081 :€] de matériel médical destiné à 12 centres de santé de Grande Comore dont l’ Hopital principal de Mitsamiouli, le Centre de santé de Mbeni, le Centre de santé de Itsandzeni, et des structures de santé de Ivembeni, Bengoi, Ouella, Djomani, Douniani, Chezani, Mwemboidjou, Ouzio, Moidja.

Ces équipements ont été acquis dans le cadre du 2ème programme d’appui au secteur de la santé le PASCO2 financé par l’Agence française de développement. Cette subvention de 8 millions d’euros soit près de 3 milliards 900 mille francs comoriens a été signée en 2013 pour une durée de 3 ans et a, entre autres, prévu d’appuyer la mise en œuvre du Plan national des ressources humaines en santé (PNDRH) 2010-2015 et de renforcer les services de santé de base.

Depuis 2007 l’AFD à travers les projets PASCO apporte son appui au secteur de la santé en prenant en compte l’ensemble des déterminants du fonctionnement du système de santé.

C’est ainsi qu’en matière de formation de personnel de santé, une cinquantaine d’agents de santé ont suivi « la formation des majors » organisé par l’Ecole de Médecine et de Santé Publique en partenariat avec le CHU de La Réunion, 13 personnes ont bénéficié de la formation des Cadres d’Administration et de Gestion des Etablissements de Santé (CAGES) ainsi que la formation de 13 anesthésistes et de 2 médecins en santé publique.

Depuis la mise en place du 1er programme PASCO en 2007, le montant cumulé des appuis apportés au développement des ressources humaines s’élève à environ 850 000 € (418 000 000 KMF) dont 600 000 euros soit plus de 295 millions de francs comoriens dans le cadre du projet en cours le PASCO2, pour le financement des travaux de réhabilitation et d’équipement, de l’appui à la formation et de l’ingénierie pédagogique, des bourses d’études à l’étranger et de l’appui à la gestion des ressources humaines.

Je voudrais souligner que l’appui à l’Ecole de Médecine et de Santé Publique sera poursuivi dans le cadre du PASCO avec le financement des travaux de réhabilitation qui démarreront prochainement (pour un montant prévu de 120 000 €/59 036 233 KMF) et qui permettront ainsi d’améliorer le cadre de formation du personnel de santé des Comores.

Les équipements médicaux remis aux 12 structures de santé du Nord de Ngazidja, déjà bénéficiaires du programme de financement de la santé fondé sur la performance permettront d’améliorer la prise en charge des mères et enfants.

Le PASCO2 apporte son appui aux structures de santé de base de la Grande Comore dans le cadre d’une ligne budgétaire d’une valeur de 200 000 € (98 000 000 francs comoriens).

Des actions visant à l’amélioration des conditions de prise en charge des mères et enfants ont été mises en œuvre par le Ministère de la Santé à travers le programme PASCO1. Entre 2007 et 2014, plusieurs structures de santé (hôpitaux, centres et postes de santé….) plus particulièrement à Anjouan et Mohéli ont été réhabilitées, équipées et ont bénéficié d’une dotation en médicaments. Ces appuis représentent une valeur totale de 2 900 000 € (1 milliards 400 mille francs comoriens).

Ces efforts de la coopération Française et des autres partenaires au développement commencent à porter leurs fruits et doivent inciter à poursuivre l’action.

En effet on note une amélioration progressive de la situation du secteur de la santé, plus spécifiquement une évolution positive des indicateurs de mesure de la santé de la mère et de l’enfant, toutefois, une période de consolidation des acquis est nécessaire et c’est pour cette raison qu’un 3ème financement dans le secteur de la santé est actuellement en cours d’instruction par l’ Agence française de développement.

Ce nouveau financement qui permettra de poursuivre l’appui apporté au ministère dans le renforcement de l’offre de soins et du financement de la santé est donc une nouvelle marque de cette active coopération française que j’ai évoquée au début de mon intervention...

Je ne pourrai ainsi terminer mon propos sans remercier le Ministère de la Santé pour la qualité des relations entretenues entre la France et les Comores dans le secteur de la santé, à l’image des journées Santé – France – Comores dont les 4èmes seront organisées les 8 et 9 juin prochains à Moroni et pour lesquelles je formule d’ores et déjà mes souhaits d’une parfaite réussite.

Je vous remercie
JPEG
JPEG
JPEG

Dernière modification : 01/06/2015

Haut de page