Commémoration de l’Armistice de la première guerre mondiale à la résidence de France – 11 novembre 2020.

Au cours d’une cérémonie organisée à la résidence de France à l’occasion de la journée nationale de commémoration de la victoire et de la paix, Mme Jacqueline Bassa-Mazzoni, ambassadrice de France auprès de l’Union des Comores, aux côtés de M. Youssoufa Mohamed Ali, directeur de cabinet de la Présidence, chargé de la Défense, a rendu hommage aux soldats morts pour la France. Un hommage a été également rendu à Anjouan par la cheffe de l’antenne consulaire.

JPEG (de gauche à droite) Youssoufa Mohamed Ali, directeur de cabinet de la présidence, chargé de la Défense ; Jacqueline Bassa-Mazzoni, ambassadrice de France auprès de l’Union des Comores ; colonel Eric Panloup, ASI.

En présence du chef d’Etat-major des armées, du préfet du Centre, du directeur de cabinet du ministre des Affaires Etrangères, du directeur de la Police nationale, de nombreux officiers, sous-officiers, hommes du rang, d’anciens combattants, de représentants des associations de Français et de l’association des tirailleurs franco-comoriens, de plusieurs notables et membres de la communauté française, des enfants, collégiens et lycéens de l’école française Henri Matisse, une gerbe a été déposée au pied d’une stèle en hommage aux soldats tombés au champ d’honneur, après la levée des couleurs et l’observation d’une minute de silence en mémoire des victimes des récents attentats et de tous les morts pour la France.

JPEG

Au cours de cette cérémonie, l’ambassadrice de France a lu le message de Mme Geneviève Darrieussecq, ministre déléguée auprès de la ministre des Armées, chargée de la Mémoire et des Anciens Combattants. Il a ensuite été procédé à la lecture de la liste des militaires français morts pour la France.

JPEG Dépôt de gerbe en hommage aux soldats morts pour la France

L’ambassadrice a rendu hommage à M. Charlane Abdourazakou, sergent-chef au 6ème régiment de génie à Angers, mort en service.
Elle a ensuite tenu à rappeler le rôle déterminant des tirailleurs et, parmi eux, celui des combattants comoriens : « le peuple français a une dette envers eux, une dette sacrée car elle touche à la Nation ». La mémoire d’un de l’un des derniers de ces anciens combattants, M. Moilimou MChangama, né en 1935 à Bandamadji ya domba, décédé récemment, a été également honorée dans le discours de l’ambassadrice [voir ci-dessous : Hommage aux tirailleurs comoriens].

JPEGAu drapeau !

Cette année, Mme Jacqueline Bassa-Mazzoni a rendu un hommage particulier à toutes les victimes récentes du terrorisme [voir ci-dessous : Hommage aux victimes du terrorisme] et répété que, comme l’avait déclaré le président Emmanuel Macron : « la France se bat contre l’islamisme radical aux côtés des musulmans de France, qui sont partie intégrante de la République française, et cette lutte contre le séparatisme n’est pas un combat contre l’islam ».

JPEGJacqueline Bassa-Mazzoni, ambassadrice de France

Enfin la représentante de la France a terminé son allocution en rappelant notre devise, Liberté, Egalité et Fraternité, et en insistant sur l’importance du respect d’autrui, gage de paix, et de la tolérance, gage de reconnaissance des droits universels et des libertés fondamentales : « Alors que nous traversons en ce moment une période difficile où nous devons réapprendre à vivre avec cette crainte, cette incertitude du lendemain, souvenons-nous de notre histoire, et osons la réconciliation la tolérance et la paix » a-t-elle déclaré en conclusion de son discours [Voir ci-dessous : Discours de Mme l’ambassadrice de France].

JPEG(de gauche à droite) Monsieur Mohamed Abdou Nassim maire de Moya, Monsieur Bouchrane Zarouki maire de Mutsamudu ; Valérie Blachier, cheffe de l’antenne consulaire d’Anjouan ; Monsieur Chaehoi Ali maire de Ouani.

Une cérémonie d’hommage aux soldats morts pour la France durant la Première guerre mondiale s’est également déroulée à l’antenne consulaire d’Anjouan, sous l’égide de Mme Valérie Blachier, responsable de l’antenne, et en présence notamment de M. Mohamed Affane, conseiller privé du Gouverneur, M. ALI Boura, préfet de Mutsamudu , colonel Mohamed Daoud, chef de l’AND à Anjouan, Monsieur Youssouf Ahmed Ali, directeur de la police d’Anjouan, M. Ahmed Oumadi, directeur régional des douanes, M. Mohamed Abdalla, procureur de la République TGI d’Anjouan, des anciens combattants et des représentants des associations de tirailleurs comoriens, des notables et de la communauté française.

JPEGCérémonie d’hommage aux soldats morts pour la France durant la Première guerre mondiale – Anjouan -

PDF - 55.2 ko
Discours de Mme l’ambassadrice de France à l’occasion de la cérémonie du 11 novembre 2020
(PDF - 55.2 ko)
PDF - 49.1 ko
Hommage aux tirailleurs comoriens
(PDF - 49.1 ko)
PDF - 48.8 ko
Hommage aux victimes du terrorisme
(PDF - 48.8 ko)

Dernière modification : 13/11/2020

Haut de page