Coopération : Inauguration d’une Ecole Primaire à Tsidjé

JPEG

Le Samedi 10 Décembre 2011, le Maire de Tsidjé, M. Boina Boina, la représentante de la délégation de la Mairie de Sarcelles, Mme Annick Dupré, et l’Ambassadeur de France auprès de l’Union des Comores, M. Philippe Lacoste, ont inauguré les nouveaux bâtiments de l’Ecole Primaire de Tsidjé, au cours d’une cérémonie festive à laquelle ont assisté le Président de l’Assemblée Nationale, M. Bourhane Hamidou, le Commissaire du Gouvernorat de la Grande Comore chargé de l’Education, la notabilité villageoise et l’ensemble de la population de la localité.

.

Retrouvez ci-dessous un diaporama de cet évènement.

.

Figurant parmi les plus anciennes écoles de l’archipel des Comores, l’école primaire de Tsidjé a vu ses bâtiments rénovés et sécurisés. Cinq salles de classes équipées et un bureau administratif sont désormais à la disposition des enseignants et de leurs jeunes élèves.

.
JPEG
.

La réhabilitation de l’Ecole Primaire de Tsidjé est le fruit de la collaboration instituée entre les mairies de Sarcelles et de Tsidjé, dans le cadre du programme de coopération décentralisée soutenu par l’Etat français. Le projet, qui représente un montant total de 80.076 €, a été cofinancé par la mairie de Sarcelles (38.076€), le Ministère français chargé de l’Intégration (il s’agit aujourd’hui du Ministère de l’Intérieur, de l’Outre-mer, des Collectivités territoriales et de l’Immigration ; 20.000€), une association française de migrants comoriens (10.000€) et la mairie de Tsidjé à hauteur de 2.000€.

.

JPEG

.

Ce projet constitue l’une des réalisations de l’accord-cadre de coopération mis en place entre les communes de Sarcelles et de Tsidjé, avec l’appui des associations sarcelloises d’habitants d’origine comorienne. Signé en novembre 2006 à la suite d’un long travail de réflexion débuté en 2002, l’accord avait ainsi fixé quatre grands domaines d’intervention :

.

- la formation des élus et agents communaux, qui s’est concrétisée par l’envoi en 2008 d’une mission chargée d’initier les élus et agents communaux à la gestion municipale.

.

- l’aide à l’équipement (informatique et bureautique) de la mairie de Tsidjé. En février 2008, la mairie de Sarcelles a fait acheminer du matériel pour la bibliothèque, l’administration, le dispensaire et l’équipe sportive de la localité.

.

- l’organisation d’actions d’éducation au développement en territoire français. Une délégation de la commune de Tsidjé, présidée par le Maire, a pu participer à la Semaine de Solidarité Internationale organisée à Sarcelles en novembre 2008.

.

- le projet de réhabilitation de l’Ecole Primaire qui trouvait donc une réalisation dans la cérémonie organisée ce 10 décembre.

.

JPEG

.

Outre les projets financés par la collectivité française, ce sont de nombreux chantiers qui ont pu être réalisés au cours de ces dix dernières années, grâce au soutien prépondérant de la diaspora comorienne de France.

.

JPEG

.

Dans le discours qu’il a prononcé au cours de cette cérémonie, l’Ambassadeur de France auprès de l’Union des Comores, M. Philippe Lacoste, a alors insisté sur ces liens importants qui unissent les Comores, la France et la population comorienne expatriée sur le sol français. Il a d’ailleurs rendu hommage aux multiples personnes, françaises et comoriennes, impliquées dans ces projets de développement :

.

« Mesdames et Messieurs,

.

Ce projet illustre une nouvelle fois l’intimité des relations entre la France et l’archipel des Comores. Celle qui, au delà des discours et des péripéties de la vie politique, qu’elle soit locale ou nationale, s’appuie sur des femmes et des hommes généreux qui n’oublient pas leur histoire et celle de leur pays.

.

Par expérience, je sais que ces projets ne sont pas des longs fleuves tranquilles, qu’ils nécessitent beaucoup d‘efforts, souvent des heures, des jours de discussions. Partout les travaux sont toujours une petite aventure.

.

Aussi, je souhaiterais chaleureusement féliciter et remercier toutes celles et tous ceux qui ont contribué, à un titre ou un autre, à ce que nous puissions être réunis là ensemble aujourd’hui pour cette belle cérémonie. Les enfants de Tsidjé vous en seront reconnaissants. »

.

Retrouvez le discours de l’Ambassadeur de France en format PDF.
PDF

.

JPEG

Dernière modification : 12/12/2011

Haut de page