Coopération française : inauguration de la nouvelle salle des douanes (PARAF)

JPEG

Ce lundi 23 septembre, l’Ambassadeur de France, Monsieur Philippe Lacoste a inauguré la nouvelle salle des douanes du port de Moroni en présence de M. Mohamed Ali Soilihi Vice-président chargé des Finances, du Directeur général des douanes comoriennes et de M. Michael Glannaz, douanier français en charge du projet PARAF.

Le Projet d’Appui à la Réforme des Administrations Financières (PARAF) est bâti sur trois composantes : l’appui à la douane, l’appui à la brigade mixte douane/impôts et l’appui à la Cellule des Reformes Economiques et Financières (CREF). C’est avec la volonté de soutenir le ministère des Finances et d’améliorer ses recettes, qui représentent aujourd’hui environ 65% des recettes de l’Etat comorien que la coopération française finance ce projet à hauteur de 500.000€ sur 3 ans. Il a pour objectif de moderniser l’administration des douanes en professionnalisant les agents, en fluidifiant les flux de marchandises, en développant le système Sydonia++ et en informatisant les liaisons entre les îles pour permettre le transfert des données.

La nouvelle salle des douanes a suscité l’admiration des autorités présentes. Elle est destinée aux formations de groupes, permettant d’accueillir entre 10 et 15 agents par session. Comme l’a rappelé l’Ambassadeur de France « cette nouvelle salle de formation permettra aux personnels des douanes des Comores de s’initier aux nouveaux outils de contrôle et de gestion. Ils seront ainsi en mesure de suivre les normes et pratiques internationales dans ce domaine. Grâce à ses gains de productivité, la croissance économique devrait s’en trouver favorisée contribuant à la lutte contre la pauvreté. ». L’informatisation croissante des procédures de dédouanement exigent des compétences de plus en plus pointues. La salle climatisée et sécurisée s’est donc logiquement vue équiper d’une dizaine d’ordinateurs neufs, tous reliés à internet via le réseau WI-FI, d’un vidéo projecteur et d’une imprimante WI-FI.

Ainsi, au cours des prochains mois, des experts douaniers français (inspecteurs) vont se relayer pour dispenser des formations sur tous les fondamentaux douaniers. A l’issue des formations, les meilleurs agents bénéficieront de bourses du PARAF pour effectuer des stages pratiques sur l’île de la Réunion ou éventuellement en France. Enfin, des formateurs comoriens vont bénéficier dans les prochaines semaines de formations pour dispenser eux-mêmes les cours.

JPEG

Le Vice président Mohamed Ali Soilihi s’est dit impressionné par les équipements et la qualité des travaux réalisés dans cette nouvelle salle. Il a rappelé l’importance pour un Etat insulaire comme les Comores de disposer d’un service douanier efficace.

Cette cérémonie lance pleinement le programme de formation du projet PARAF et donne le ton quant à la qualité des enseignements qui vont y être dispensés.

JPEG

JPEG

Dernière modification : 23/09/2013

Haut de page