Coopération franco-comorienne : Appui à la Santé sur l’île d’Anjouan

Les 14 et 15 décembre 2013 se sont tenues à Anjouan en présence du Vice Président chargé du Ministère de la Santé, de la Solidarité, de la Cohésion Sociale et de la Promotion du genre, du directeur de cabinet du Gouverneur de l’île autonome d’Anjouan, de l’Ambassadeur de France ainsi que du Directeur de l’AFD, les cérémonies d’inauguration de la Direction Régionale d’Anjouan et de la maternité de Mrémani.

JPEG

Les travaux de construction de la Direction Régionale de la Santé d’Anjouan s’inscrivent dans le cadre du projet PASCO et visent à renforcer les capacités de pilotage au niveau des îles.

Les Directions Régionales d’Anjouan et Mohéli ont également bénéficié d’un accompagnement technique par l’ONG ID/Santé Sud ainsi que d’un appui à l’élaboration de projets d’établissements dans certains districts.

Pour consolider les acquis du PASCO, les autorités comoriennes ont demandé et obtenu une seconde subvention de 4 Milliards de Francs Comoriens de l’Agence Française de Développement pour le financement d’un deuxième programme d’appui au secteur de la santé, le PASCO2.

Concernant la maternité de Mrémani, il s’agit de travaux de construction d’un nouveau bloc opératoire, de réhabilitation de l’ensemble des bâtiments pour un montant total 150 millions de Francs Comoriens et de l’achat d’équipements médicaux d’une valeur de 44 millions de Francs Comoriens. Ces appuis ont été apportés dans le cadre du projet « Renforcement de la Santé Maternelle dans le Nioumakélé à Anjouan » financé par une subvention de l’Agence Française de Développement d’un montant global de 417 millions de Francs Comoriens (850 000 €). Ce financement a permis également de construire les postes de santé de Kangani et Sadapouani, pour un coût total de 50 millions de Francs Comoriens.

JPEG

A travers ce projet, des activités d’Information, Éducation et Communication auprès des populations des villages du Nyumakele ont été mises en œuvre afin de favoriser l’augmentation du nombre d’accouchements assistés par du personnel de santé. Par ailleurs, un service d’évacuation par ambulance pour la région du Nyumakele et les districts alentours a été institué.

JPEG

Dernière modification : 19/12/2013

Haut de page