Deuxième réunion du comité de pilotage du projet « Appui au français aux Comores »

JPEG

Le Ministre de l’Education Nationale, de la Recherche, de la Culture des Arts, chargé de la Jeunesse et des Sports, Dr Abdoulkarim Mohamed, ainsi que l’Ambassadeur de France, M. Philippe Lacoste, ont présidé la seconde réunion du comité de pilotage du projet « Appui au français aux Comores », lundi 2 juin 2014, en présence des Commissaires à l’Education des Iles (ou leur représentant). En effet, la coopération française, à travers le Service de Coopération et d’Action Culturelle de l’Ambassade de France, soutient depuis mars 2013 un ambitieux projet, qu’elle finance à hauteur d’un million d’euros, pour améliorer la maîtrise du français par les enseignants et leur pratique professionnelle de cette langue d’enseignement à tous les niveaux du système éducatif. Ses deux composantes sont les suivantes :

- Composante 1 : renforcer les dispositifs de formation initiale et continue des enseignants de français et des enseignants des disciplines non linguistiques (DNL) enseignées en français, en même temps que les capacités de pilotage des personnels d’encadrement pédagogique, en favorisant les méthodologies d’apprentissage inspirées par le Cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL). Le projet mise sur la formation d’une part importante des enseignants pour avoir un effet sensible et durable sur la maîtrise du français : les compétences linguistiques de 1500 enseignants des DNL (soit près de la moitié d’entre eux) et les pratiques de classe des 300 enseignants de français du secondaire seront améliorées.

- Composante 2 : consolider l’impact de ces actions de formation en créant une dynamique francophone autour de la diffusion du livre et du multimédia, afin que les enseignants et leurs élèves / étudiants puissent accéder, en dehors du système éducatif, à des ressources francophones et enraciner ainsi leurs apprentissages dans des pratiques quotidiennes plus ludiques de la langue. Un réseau de 35 bibliothèques, incluant les Centres de Langue et d’Action culturelle (CLAC) soutenus par l’OIF (Organisation internationale de la Francophonie), est soutenue dans cet objectif afin de développer et d’harmoniser leur programmation culturelle en ciblant les jeunes et les publics apprenants. Par ailleurs, les médias audiovisuels qui nourrissent des projets de développement de leur grille de programmation francophone bénéficieront des formations et de l’expertise nécessaires pour améliorer leurs capacités de production.

La réunion du comité de pilotage fut l’occasion de saluer l’engagement du Ministère de l’Education Nationale et des Commissariats à l’Education pour la réussite de ce projet, de mettre en relief le professionnalisme du Centre International d’Etudes Pédagogiques de La Réunion, chargé de le mettre en œuvre. L’articulation du projet avec ceux des autres partenaires qui interviennent aux Comores dans le secteur de l’éducation (Union Européenne, UNICEF) a été soulignée.
Les échanges ont porté sur les premiers résultats concrets de ce projet qui a trouvé sa vitesse de croisière :

-  formation de plus de 800 enseignants depuis avril 2013 dans les Alliances Françaises de Moroni, Mutsamudu et Fomboni, à raison de 100 heures par enseignant ;
-  élaboration par l’Inspection Générale de l’Education Nationale du premier Cahier des charges national pour la formation continue des enseignants ;
-  formation sur les 3 îles de 100 Inspecteurs et Conseillers pédagogiques à l’ingénierie de formation et accompagnement professionnel en vue de l’élaboration de leur plan et de leurs modules de formation linguistique des enseignants ;
-  définition du référentiel de compétences des enseignants ;
-  élaboration par l’Institut de Formation des Enseignants et de Recherche en Education (IFERE) de l’Université des Comores de l’architecture de la maquette des formations aux métiers de l’éducation, selon les principes du dispositif LMD ;
-  définition des objectifs et contenus de l’Unité d’Enseignement de L1 « Langues et Techniques d’Expression », constitutive du Socle commun de compétences ;
-  formation de 50 bibliothécaires (sur les 3 îles) aux principes du travail en réseau et au développement de projets d’animation ciblant les enseignants et leurs élèves ;
-  formation de 40 cadres/techniciens des médias audiovisuels comoriens aux principes d’élaboration d’une grille de programmation et de production d’une émission de reportage ;
-  formation de 20 formateurs du Centre de Formation aux Métiers du Journalisme et de l’Audiovisuel mis en place par l’Office de Radio et de Télévision des Comores (ORTC) ;
-  création du site internet du projet (Plus de détails sur la vie de ce projet).

JPEG

Dernière modification : 02/07/2014

Haut de page