FARMEX

FARMEX Technologies, dont l’efficacité a été récompensée par le prix 2012 de la meilleure entreprise internationale, travaille depuis deux mois à Anjouan sur un chantier financé par l’AFD, qui devrait s’étaler sur une durée de dix mois et qui permettra à environ 16500 habitants de bénéficier d’un accès durable à l’eau potable.

Le prix de l’entrepreneur de l’année 2012 vient d’être attribué à la société FARMEX Technologies, entreprise française se spécialisant dans la conception et la réalisation de projets d’adduction d’eau potable, d’eaux usées ainsi que d’irrigation sous pression.

En activité depuis 1993 et présente dans de nombreuses régions du monde, FARMEX se fixe comme objectif, selon son directeur général, Noureddine Smali, de fournir un accès à l’eau au plus grand nombre possible en installant des équipements durables de haute qualité, et de permettre aux utilisateurs d’être autonomes pour le montage, la mise en route, l’utilisation et la maintenance des équipements.

JPEG

FARMEX œuvre déjà aux Comores depuis 2006, dans le cadre du projet de réhabilitation et d’extension des infrastructures d’alimentation en eau potable à Anjouan et Mohéli, sur financement de la Banque Mondiale.

L’entreprise française a d’ailleurs entamé depuis deux mois un nouveau chantier dans la péninsule de Sima, à Anjouan. S’inscrivant dans le cadre des priorités fixées par le programme DCRP (pour la croissance et la réduction de la pauvreté) adopté par le FMI, dont l’une est l’accès à l’eau pour les habitants des Comores notamment en milieu rural, ce projet est actuellement mené sous l’impulsion du Gouvernement Comorien par le biais du Ministère des Finances et en collaboration avec l’Agence Française de Développement (AFD) en tant que bailleur de fond. Le financement de l’AFD s’élève à 4,2 millions d’euros, dont 3,6 millions seront mobilisés pour les travaux effectués par FARMEX, et permettra à environ 16500 habitants de disposer d’infrastructures d’alimentation en eau potable.

Ces infrastructures devraient permettre aux différents comités de gestion de l’eau de la région de se fédérer afin d’en assurer un maximum la prise en charge et donc de pérenniser l’accès à l’eau.

JPEG

Le choix du partenaire se basant sur une évaluation technique, c’est-à-dire la qualité du travail, et une évaluation financière sur le tarif proposé, FARMEX a donc su convaincre ses interlocuteurs par son rapport entre le coût de ses travaux et le savoir faire mis en œuvre lors de ses chantiers. Deux autres entreprises avaient répondu à l’appel d’offres, une entreprise chinoise et l’entreprise COLAS. Il faut souligner l’harmonie particulière qui s’installe dans les partenariats entre les entreprises françaises et les Comores, ainsi que le désir de l’AFD de faire confiance au sérieux et à l’efficacité de partenaires français qui ont déjà fait leurs preuves.

D’autres projets d’accès à l’eau potable financés par l’AFD sont en cours actuellement aux Comores notamment dans la province de Djandro, sur la même base budgétaire de 4,2 millions d’euros. FARMEX y sera également candidat.

Ce partenariat entre FARMEX et l’AFD démontre que des entreprises françaises, œuvrant à une échelle internationale, sont aussi présentes aux Comores pour des projets visant à améliorer le quotidien des Comoriens, notamment ici des Anjouanais.

L’entreprise "FARMEX Technologies" va donc pouvoir mettre son expérience, la pluralité des compétences qu’elle réunit ainsi que son savoir faire, au service du développement local, pour un avenir meilleur des populations.

Dernière modification : 02/01/2014

Haut de page