Inauguration par l’association franco-comorienne Toimaya ya Maoudou d’un système de tri des déchets recyclables à l’école primaire « Ikoni Mutuelle » de la ville d’Ikoni, réalisé par l’ONG 2mains avec l’appui de l’Union Européenne et de l’ambassade de France !

Un nouveau système de tri des déchets non organiques et recyclables a été inauguré, le 1er décembre, à l’école « Ikoni Mutuelle » de la ville d’Ikoni, réhabilitée depuis 2018 par l’association franco-comorienne Toimaya ya Maoudou. Le système de tri a été réalisé par l’ONG 2mains, qui œuvre depuis 2006 pour une meilleure collecte et gestion des déchets aux Comores.

JPEG

JPEG

Le conteneur de tri des déchets recyclables, installé dans la cour de l’école « Ikoni Mutuelle » d’Ikoni.

L’association Toimaya ya Maoudou (« Espoir pour demain ») a procédé à l’inauguration du nouveau système de tri des déchets non organiques et recyclables installé à l’école « Ikoni Mutuelle », le 1er décembre, qui a été réalisé par l’ONG 2mains. En présence du conseiller de coopération et d’action culturelle de l’ambassade de France, de la responsable du programme « gestion durable des déchets » de l’ONG 2mains, du maire d’Ikoni, d’un représentant du ministère de l’Education nationale, des membres de l’association Toimaya ya Maoudou et d’élèves de l’école en classe de CM1 et CM2, le système de tri a été présenté au public.

Le système, qui repose sur la collecte des déchets déposés par les usagers dans une borne d’apport volontaire (BAV), selon un système de tri expliqué par des symboles, a été installé au sein de l’école à la demande de l’association Twamaya ya Maoudou par 2mains. Il a été financé par l’Union Européenne et l’Ambassade de France en Union des Comores.

Dans un deuxième temps, les élèves des classes de CM1/CM2 de l’école primaire ont pu bénéficier d’une animation sur le tri des déchets, dans le cadre de la campagne de sensibilisation menée par 2Mains, avec pour objectifs la compréhension des consignes de tri, des risques sanitaires et environnementaux liés à une mauvaise gestion des déchets, ainsi que de la valorisation des déchets.

JPEG

Essai de la borne d’apport volontaire (BAV) pour la gestion des déchets recyclable, en présence du conseiller de coopération et d’action culturelle de l’ambassade de France, Hubert Olié.

A propos de l’ONG 2mains

L’association 2Mains intervient depuis 2006 aux Comores, dans les domaines de l’eau, des déchets et de l’agriculture, à travers une démarche de développement durable et solidaire.

Sa mission consiste en l’amélioration des conditions de vie de la population et la préservation de l’environnement.

2Mains agit sur ses terrains d’intervention selon une méthodologie participative : ses projets répondent à une demande locale, puis sont développés en partenariat avec les populations qu’elle souhaite cibler en mettant l’accent sur la mise en place et le renforcement des synergies locales, régionales et internationales. Ses activités visent à impliquer les communautés, moteurs de leur propre développement, en les rendant autonomes dans la pérennisation des projets menés.

A propos de l’association Toimaya ya Maoudou

« Toimaya ya Maoudou » est une association à but humanitaire qui dispose d’une branche française et d’une branche comorienne : créée en 2017 par six étudiants ingénieurs de l’Institut Catholique des Arts et Métiers de Nantes (ICAM Nantes), dont un étudiant issu de la diaspora comorienne, elle s’est donnée pour mission d’offrir à un maximum d’enfants et d’étudiants comoriens la possibilité d’apprendre et de poursuivre une scolarité dans les meilleures conditions, afin de faciliter leur future insertion professionnelle. Chaque année, l’association lève des fonds en vue de poursuivre la rénovation du complexe éducatif – qui comprend une salle de soutien scolaire, une bibliothèque et une salle informatique –, les salles de classe et les équipements de l’école.

Tous les ans, les jeunes membres comoriens et français de l’association Toimaya ya Maoudou mutualisent leurs efforts et s’investissent dans les travaux, aux côtés d’artisans locaux. L’équipe française compte de nouveaux volontaires chaque année, accueillis pendant plusieurs semaines par les familles d’Ikoni.

JPEG

Photo de groupe en présence des membres de l’association Toimaya ya Maoudou.

Dernière modification : 09/12/2019

Haut de page