La relation France-Comores

La coopération française se déploie dans l’Union des Comores au travers des activités menées par le Service de coopération et d’action culturelle de l’Ambassade de France – SCAC et par ailleurs au travers des activités de notre opérateur pivot - l’Agence Française de Développement, selon les axes arrêtés dans le Document Cadre de Partenariat (DCP) intérimaire pour les années 2013-2014, signé à paris le 20 juin 2013 qui fait suite au premier DCP qui valait pour la période 2006/ 2010.

L’ensemble de ces documents ont été élaborés en cohérence avec le Document de Stratégie de Croissance et de Réduction de la Pauvreté (DSCRP) de l’Union des Comores.

La coopération française bilatérale, avec la réalisation des activités en 2013 du SCAC (1 500 000 euros) et de l’Agence française de Développement – AFD (9 880 000 euros), aura décaissé 11 380 000 euros, en hausse par rapport à 2011 (7 381 200 euros) et 2012 (8 350 000 euros) ce grâce au renforcement des attributions de subvention à l’AFD pour les Comores. A ce montant il faut y ajouter les dépenses de personnel, du SCAC, de l’expertise technique internationale, des volontaires et des contrats locaux qui représentent 1 001 800 euros, portant l’aide de la France en 2013 à 12 381 800 €, en plein respect des objectifs pris dans le cadre du DCP intérimaire..

Ce montant doit également être augmenté des montants de la coopération régionale et de la coopération décentralisée, qui sont détaillés plus avant dans ce document.

Dernière modification : 07/10/2021

Haut de page