Le Consulat de France à Anjouan confie son jardin à l’ONG Dahari

JPEG

Depuis Février 2016, l’ONG de développement rural Dahari et le Consulat de France à Anjouan collaborent sur une expérimentation de production de semences de base de maïs.

La collaboration avec le Consulat

L’ONG Dahari a planté du maïs dans le jardin du Consulat de France à Anjouan. Adapté à la culture en milieu tropical, le maïs 412 est une variété sélectionnée par le CIRAD Réunion. Le mais est une espèce à pollinisation ouverte, qui nécessite, dans le cas de la production de semences de base, d’être cultivée isolée des autres variétés de maïs pour garantir la pureté variétale. L’emplacement du Consulat était conforme à cette exigence en plus de proposer de bonne conditions de production : sol fertile et accès à l’eau.

Les étapes de l’expérience

Le maïs a été semé en février 2016. Une première sélection a été effectuée avant la floraison, afin d’éliminer les pieds qui étaient moins développés. Aujourd’hui, les pieds ont grandi et les premières soies apparaissent. Par la suite, les techniciens de Dahari effectueront une deuxième sélection au moment de la maturation des épis. Ensuite viendront la récolte, le séchage, l’égrenage, le tri des grains, et le stockage. Avant de distribuer les semences aux agriculteurs villageois, un test de germination sera effectué.

L’objectif de Dahari

L’approche agroécologique promue par Dahari nécessite l’utilisation de variétés de semences améliorées et résistantes. En collaboration avec le CIRAD, Dahari a donc commencé une expérience de multiplication de maïs de variété CIRAD 412. Ces semences de bases sont destinées à être elles-mêmes multipliées par les paysans encadrés par le projet, dans leur propre parcelle, lors de la prochaine saison.

Dernière modification : 02/05/2016

Haut de page