Le second programme de codéveloppement aux Comores

Le premier Comité de Pilotage du Programme Franco-Comorien de Développement (PFCC) s’est tenu à Moroni le 27 mai 2012, co-présidé par l’Ambassadeur de France et le Directeur de la Coordination de l’Aide du Commissariat Général au Plan.

JPEG

Le PFCC, dont les travaux de démarrage et d’installation ont débuté au mois de janvier dernier, a vu ainsi son cycle de préparation achevé avec la réunion de ce 1er Comité de Pilotage. Les Gouverneurs par intérim de Ngazidja et d’Anjouan étaient au nombre des membres participant à ce très important comité devant traiter des orientations stratégiques des trois composantes opérationnelles du Programme proposées par sa Cellule de Coordination.

Dotée d’une enveloppe de 2 millions d’euros, la convention de financement de ce programme, le 2ème du genre aux Comores, a été signée le 24 novembre 2011. Mis en place grâce à une initiative du ministère français de l’intérieur, et ancré auprès du Commissariat Général au Plan, le PFCC permettra de consolider la coordination des initiatives de développement de la diaspora entreprise dès 2007 à l’occasion du Programme de Codéveloppement avec l’Union des Comores, financé également par la France.

Si, avec 48 projets réalisés aux Comores, le premier programme de codéveloppement a permis de se démarquer des autres actions de développement par ses démarches novatrices et son soucis de l’équité, et quoique ses succès soient certains, des axes d’améliorations ont été introduits dans ce deuxième programme afin de rendre ses réalisations plus pertinentes encore et ses effets plus pérennes.

JPEG

Instrument pilote de développement local, il a vocation désormais à susciter des projets porteurs de développement économique et à générer de ce fait des emplois aux Comores.

Le PFCC est décliné selon trois composantes opérationnelles, s’inscrivant dans les différents documents de politique et stratégie de développement du pays :

- Le soutien aux initiatives des associations de migrants établies en France en faveur du développement local, principale composante qui absorbe presque 60% de l’enveloppe de 2 millions € affectée au programme. Les membres du Comité ont retenu de concentrer les efforts du PFCC sur des projets de développement favorisant la création d’activités économiques et d’emplois en liaison avec le secteur rural, notamment l’appui aux filières agricoles, le secteur de l’énergie, avec un intérêt particulier pour les énergies renouvelables, et le secteur de l’hydraulique, qu’il s’agisse de la gestion des réseaux d’adduction d’eau potable ou de dispositifs pour l’agriculture. Dans ce cadre, le Comité de Pilotage s’est également déterminé en faveur d’actions privilégiant la dimension inter-villageoise, favorisant le fédéralisme des associations, aussi bien celles de la diaspora que celles des organisations locales, s’inscrivant ainsi dans la dynamique de la création des communes.

- La mobilisation des migrants comoriens hautement qualifiés en vue du développement de leur pays : Les institutions comoriennes publiques, parapubliques et privées peuvent recourir aux ressources de cette composante en faisant appel à l’expertise des migrants comoriens dans le cadre de missions ponctuelles sur place. Des actions structurantes, contributives au développement d’activités économiques, aux transferts de savoir-faire et à la création de compétences et de qualifications nécessaires au pays seront privilégiées.

- L’accompagnement des initiatives économiques des migrants comoriens en Union des Comores, qui sera traduit par un accès facilité au crédit à l’investissement en faveur de migrants investisseurs aux Comores grâce à la création d’une ligne de garantie bancaire dans une banque de la place et par un accompagnement du promoteur dans la première année d’existence de son entreprise.


Après le lancement imminent de l’appel à Projets, une fois préparés par les porteurs de projets et instruits par la Cellule de Coordination, les projets seront soumis aux Comités de Sélection des Projets, un pour chaque île de l’Union, qui décideront du soutien à leur apporter.

JPEG

Le PFCC est l’illustration concrète de la politique de coopération entre la France et les Comores dans le développement économique et social de l’Union. Il contribue à préserver et renforcer les liens de la diaspora comorienne de France avec son pays d’origine en lui donnant l’occasion de mieux participer à l’amélioration des conditions économiques des Comores et de leur familles restées aux Pays.

Dernière modification : 03/07/2012

Haut de page