Mission d’appui à la gendarmerie comorienne

Le Lieutenant-Colonel Abdallah Rafick Soilihi a reçu, samedi 19 juillet 2014, l’équipe de communication de l’Ambassade de France, afin d’échanger sur la mission d’appui à la gendarmerie comorienne du centre de planification et de gestion de crise français.

JPEG

Dans l’objectif d’assurer la sécurité du sommet des chefs d’Etat de la Commission de l’Océan Indien qui se tiendra le 26 juillet à Moroni, les autorités comoriennes ont sollicité un appui aux gendarmes français dans le domaine de la gestion de la sécurité. En effet, c’est la première fois que les Comores organisent un évènement d’une telle envergure.

Quatre gendarmes français (un Lieutenant-Colonel, un Commandant, un Capitaine et un Adjudant-Chef) sont arrivés à Moroni le 7 juillet 2014 et repartiront le 28 juillet 2014. Ils conseillent les gendarmes comoriens et leur apportent un appui dans de nombreux domaines. Cet appui permet aux gendarmes comoriens d’apprendre beaucoup et surtout, selon le Lieutenant-Colonel Rafick, « d’aller plus vite dans la mise en place du système de sécurité pour le sommet des chefs d’Etat de la COI ». Les gendarmes français ont apporté un appui notamment dans l’organisation d’une salle d’opération, la reconnaissance des itinéraires, le partage des zones pour la sécurité, la planification, la logistique, le système de communication, l’identification des mesures de précaution.

Le service communication de l’Ambassade de France a eu la chance d’assister à la répétition du protocole, du timing, de la sélection des points presse et de la répétition de la fanfare de la gendarmerie nationale sur le tarmac de l’aéroport Prince Said Ibrahim. Le Ministre des Relations Extérieures, M. El Anrif Said Hassane s’était également personnellement déplacé pour s’assurer de la bonne organisation des arrivées.

JPEG

Les gendarmes comoriens ont récemment reçu, toujours dans le cadre du sommet, des formations d’accompagnement des cortèges et de protection des hautes personnalités par des gendarmes de La Réunion.

Il n’y avait pas eu de telle mission d’appui aux gendarmes comoriens depuis l’appui apporté par le GIGN en 1995.

Au total, ce sont 325 gendarmes, 120 policiers et 130 membres de la Force Comorienne de Défense qui travaillent en ce moment pour assurer la sécurité de cette réunion régionale.

Dernière modification : 21/07/2014

Haut de page