Ouverture des « Journées de concertation de la filière Ylang », Anjouan, Novembre 2017

Lors de son déplacement sur l’ile d’Anjouan, la Conseillère de coopération et d’action culturelle de l’Ambassade de France, Madame Laurence Arnoux, a eu le plaisir d’ouvrir le 28 novembre un atelier co-organisé par l’ONG Initiative Développement et l’Association Deux Mains sur la filière ylang. Un rendez-vous d’experts pour une filière de marque internationale.

L’Ambassade de France en Union des Comores est fière d’avoir pu s’engager aux côtés de l’ONG française Initiative Développement, et de l’Association Deux Mains, pour la tenue des « Journées de concertation de la filière Ylang » à Mutsamudu fin novembre. Cette initiative était portée par l’ONG française Initiative Développement et l’Association Deux Mains. L’atelier, cofinancé par l’Ambassade de France et soutenu par les autorités comoriennes, a permis une concertation des différents acteurs de la filière dans une logique participative. Mme Laurence Arnoux était présente à l’atelier et a eu le plaisir d’ouvrir ces journées en rappelant l’engagement de la coopération française à soutenir ce type d’initiatives tournées vers le développement des filières agricoles.
Au vu de l’importance économique de la filière ylang aux Comores, du nécessaire contrôle de l’amélioration continue des huiles et des enjeux de la lutte contre la fraude, et des impacts potentiels sur un environnement soumis à de fortes pressions anthropiques, contribuer à alimenter une réflexion continue autour d’un produit d’excellence des Comores est un enjeu primordial. L’ylang-ylang représente à la fois une filière de rente pour les Comores, et un produit de marque mondiale, et donc créateur de richesses pour les agriculteurs et distillateurs du pays.

L’atelier avait pour objectifs, entre autres, d’améliorer l’appui aux filières de petits producteurs en prenant en compte tous les échelons du métier, de la cueilleuse à l’exportateur ; de nourrir la réflexion autour du contrôle de la qualité des huiles et de la lutte contre la fraude ; d’alimenter le cercle vertueux des idées pour la formation des distillateurs locaux et la poursuite des activités de recherche et développement autour des outils de la distillation.

Les deux organisateurs bénéficient d’une expérience de long terme sur la filière via l’accompagnement des producteurs qu’ils mènent de longue date. Fondés sur une connaissance fine des terrains d’intervention et dans une logique participative, à l’écoute des producteurs et de leurs besoins, ces projets sont essentiels pour les Comores, leur économie, leur environnement, leur futur.

L’Ambassade de France réitère ses félicitations aux organisateurs de cet atelier et leurs équipes pour leur travail, leur réflexion et leur engagement sur les questions de développement durable et d’accompagnement des communautés locales dans la maitrise de leur environnement et de leurs outils de travail, pour continuer à promouvoir l’excellence d’un produit 100% comorien.

JPEG - 197.6 ko
Ouverture de l’atelier par Mme Laurence Arnoux, Conseillère de coopération et d’action culturelle à l’Ambassade de France
JPEG - 261.7 ko
Participants à l’atelier ylang

Dernière modification : 12/12/2017

Haut de page