Plus de 7,3 milliards de Fc de l’U.E pour les infrastructures routières et l’éducation

Vendredi 17 mai, deux conventions de financement ont été signées dans le cadre du 10ème Fonds Européen de Développement (FED) d’un montant de plus de 7 milliards de francs comoriens (15 millions d’euros).

JPEG

L’ambassadeur Alessandro Mariani, chef de la délégation de l’Union européenne à Maurice, en présence du Conseiller de coopération M. Pierre Laye représentant l’Ambassadeur de France, et du Vice-président en charge des finances, M. Mohamed Ali Soilihi, accompagné du Vice-président chargé du ministère de l’aménagement du Territoire M. Nourdine Bourhane, du Vice-président chargé du ministère de la Production, M. Fouad Mohadji et du ministre de l’éducation, M. Mohamed Issimaila, ont signé vendredi après-midi 17 mai, deux conventions de financement dans le cadre du 10ème Fonds Européen de Développement (FED) d’un montant de plus de 7 milliards de francs comoriens (15 millions d’euros) .

Elles concernent les deux secteurs d’intervention prioritaires du 10ème FED aux Comores – les transports et l’éducation –, eux-mêmes ancrés au cœur de la "Stratégie de Croissance et de Réduction de la Pauvreté".

La convention dans le secteur des transports concerne la deuxième tranche du "Programme d’Appui au Développement Durable du Secteur des Transports" (PADDST II), pour un montant de près de 5 milliards de francs comoriens (10,4 millions d’euros). Ce financement s’inscrit dans la continuité de la première phase – en cours d’exécution – devant permettre la construction de la route bitumée Ouallah-Miringoni à Mohéli et la réactivation au niveau national d’un Fonds d’Entretien Routier (FER) pérenne. Le FER doit répondre au déficit d’entretien antérieur, cause de la dégradation importante des routes constatée ces 15 dernières années.

D’un montant total de près de 14 milliards de francs comoriens, les phases I et II du PADDST permettront, en complément des ressources nationales alimentant le FER, la réalisation des travaux d’entretien routier sur l’ensemble du réseau national. Ces investissements importants devraient contribuer à terme à améliorer l’accès de la population aux services sociaux, tout en favorisant les échanges économiques et commerciaux entres les différentes zones du territoire national comorien.

JPEG

Quand au second projet dit « de Renforcement du Pilotage et de l’Encadrement de l’Éducation aux Comores" (PRePEEC), il mobilisera 2,4 milliards de francs soit près de 5 millions d’euros. Ce financement s’inscrit également dans la continuité d’un financement européen antérieur (PASEC) au bénéfice du secteur éducatif, qui avait permis notamment la construction, la réhabilitation et l’équipement de 320 salles de classes.

Bahani, Boueni, Dimadjou, Mitsamiouli... Diaporama de quelques réalisations du Programme d’Appui au Secteur de l’Education aux Comores (PASEC)

Le PrePEEC s’attachera en particulier à renforcer et développer les acquis en termes d’amélioration de la qualité des apprentissages, en intervenant tant sur les contenus d’enseignement que sur la formation des enseignants et du corps d’encadrement.

Dernière mission de l’Ambassadeur de l’Union européenne M. Alessandro Mariani aux Comores

JPEG

Lors de la cérémonie, l’Ambassadeur de l’UE, effectuant la dernière mission de son mandat aux Comores, a réaffirmé l’engagement de l’Union Européenne à accompagner les Comores sur le chemin du Développement Durable et s’est réjoui des progrès accomplis ensemble pendant ces 4 dernières années : sur le plan politique, marqué par une transition démocratique réussie ; sur le plan économique, avec l’atteinte du point d’achèvement de l’Initiative en faveur des Pays Pauvres très Endettés (IPPTE) ; sur le plan social, avec l’amélioration de l’accès et de la qualité de l’éducation ; et sur le plan des infrastructures, avec la relance du FER et de grands chantiers.

L’Ambassadeur Mariani a également souligné la qualité du dialogue et de la collaboration entre l’Union Européenne et l’État Comorien, l’encourageant à relever les défis de bonne gouvernance au profit de l’amélioration du niveau de vie de l’ensemble des Comoriens.

Dernière modification : 21/05/2013

Haut de page