Présentation du projet de stèle commémorative en hommage aux victimes de la catastrophe aérienne du 30 juin 2009

Le 11 mai 2011, à Mitsamiouli, Monsieur Luc HALLADE, Ambassadeur de France auprès de l’Union des Comores, dévoilait le projet de stèle commémorative en hommage aux victimes de la catastrophe aérienne du vol IY 626 de la Yemenia Airways, survenue dans la nuit du 29 au 30 juin 2009.

Au cours d’une conférence de presse aux côtés de Mme Nadia MOUSSA, architecte mandataire du groupement retenu, l’Ambassadeur de France a tenu à rappeler que ce projet était un engagement du Président de la République, M. Nicolas SARKOZY. Fidèle à ses valeurs, la France souhaite, en effet, que soit préservée, en toutes circonstances, la dignité de l’être humain. Cette stèle se veut ainsi un témoignage de la solidarité de la France vis-à-vis des familles des victimes à travers la construction d’un lieu de mémoire où tous, proches des victimes comme anonymes, pourront se recueillir et rendre hommage aux hommes, femmes et enfants qui ont disparu dans cette catastrophe.

Suite à d’intenses consultations associant les associations des familles de victimes et visant à définir les contours du projet, un avis d’appel public à candidature a été publié dans la presse comorienne le 18 février dernier. Un jury de sélection impliquant les différents acteurs de ce projet s’est, par la suite, prononcé, après un examen approfondi des différentes offres, à l’unanimité en faveur du projet présenté par le Groupement Nadia Moussa, Architectes associés et Keldi Architectes, reflétant la volonté de concertation et de transparence ayant caractérisé la conduite de ce projet depuis son origine.

Avec la même volonté, l’Ambassade de France auprès de l’Union des Comores a mis à profit les semaines qui ont suivi pour affiner le projet en lien avec le groupement retenu, là encore en associant tous les acteurs de ce projet, au premier rang desquels les associations des familles de victimes qui ont alors eu la possibilité de s’approprier le projet. Celui-ci a ainsi évolué, prenant progressivement en compte les souhaits de ces acteurs sans jamais renoncer à l’exigence de dignité qui est à l’origine-même de la décision d’ériger cette stèle

Parallèlement, la France a pris la décision d’envisager une phase complémentaire d’aménagement paysager sur le site, visant à mettre en valeur la stèle, à la protéger et à permettre à tous, et plus particulièrement aux familles des victimes, de disposer d’un espace accueillant, propice au recueillement. Des bancs et des arbres seront ainsi implantés à proximité de la stèle et favoriseront l’intégration de ce monument dans son environnement.

La stèle commémorative doit être inaugurée le 30 juin prochain à l’occasion du deuxième anniversaire de la catastrophe.

JPEG

Dernière modification : 29/01/2015

Haut de page