Programme WIKWIO (ACP-UE)

Le 21 novembre 2013 a démarré le projet WIKWIO : identification et connaissance des adventices (mauvaises herbes, espèces indésirables présentes dans la culture d’une autre espèce) des cultures de l’Ouest de Océan Indien.

Ce projet est financé dans le cadre du programme ACP S&T II de l’Union Européenne pour une durée de 3 ans et un budget de près d’1 million d’euros. Il est coordonné par l’Umr AMAP, et en partenariat avec l’UPR AIDA du Cirad, l’IFP en Inde, le MCIA/MSIRI à Maurice, le FOFIFA à Madagascar et le CNDRS aux Comores. De plus, l’ASARECA pour Afrique de l’Est et le CCARDESA pour l’Afrique Australe sont associés au projet.

L’action proposée vise à contribuer à l’amélioration de la productivité des systèmes de culture de rente et de culture alimentaire et d’aider à améliorer la sécurité alimentaire dans les îles et les pays de la côte ouest de l’Océan Indien, par le développement d’une vaste base de connaissances sur les mauvaises herbes des cultures vivrières et de rente de la région. L’action sera également d’engager, dans un processus interdisciplinaire, la construction et la diffusion de la base de connaissances sur les mauvaises herbes entre l’ensemble des acteurs de l’enseignement supérieur, de la recherche et du développement agricole de la région.

Les objectifs spécifiques du projet WIKWIO sont les suivants :

. Consolidation des connaissances scientifiques actuelles sur la gestion des mauvaises herbes des cultures de rente et des cultures vivrières, au travers de la mise en place d’un réseau utilisant les NTIC (Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication).

. Renforcer l’utilisation et la diffusion des meilleures pratiques de gestion des mauvaises herbes dans les cultures de rente et les cultures vivrières de la région. L’action vise à diffuser le corpus actuel des connaissances scientifiques et techniques sur la gestion des mauvaises herbes au travers d’une base de connaissances renforçant leur vulgarisation. L’action permettra également d’améliorer et de renforcer les capacités institutionnelles des systèmes nationaux de recherche agricole (SNRA) et les universités des îles et pays côtiers de l’ouest de l’océan Indien, afin de mieux servir le développement des productions agricoles.

Pour en savoir +

La plateforme web du projet : http://www.wikwio.org (en cours de construction)

Contact : Thomas Le Bourgeois
(thomas.le_bourgeois@cirad.fr)

PNG

JPEG

JPEG

Dernière modification : 15/02/2014

Haut de page