Remise d’attestations aux jeunes cinéastes comoriens

L’attaché de coopération en charge de la culture a remis les attestations aux jeunes cinéastes comoriens qui ont participé à l’atelier d’initiation à la pratique documentaire.

Le Comité d’organisation du premier Festival du Cinéma comorien qui s’est déroulé au mois de décembre 2012 a fait son bilan jeudi 17 janvier devant la presse au Centre National de la Documentation et de la Recherche Scientifique à Moroni.

Le bilan dressé est positif avec 60 projections, 15 invités internationaux et plus de 2.000 spectateurs. Sur le plan de la communication, les organisateurs de cette première édition estiment que la couverture médiatique a été satisfaisante avec un large écho au niveau national mais aussi international. Ainsi, RFI, le Quotidien de la réunion, Africiné et Africultures ont rendu compte du festival.

JPEG

A cette occasion, l’attaché de coopération a remis les attestations des jeunes cinéastes comoriens qui ont participé activement à l’atelier d’initiation à la pratique documentaire animé par Alain Dufau, professeur à l’ILOI, l’Institut de l’Image de l’Océan Indien.

JPEG

Alain Dufau avait, en outre, présenté son film MAIS QUI A TUE IBRAHIM devant 200 personnes attentives à l’Alliance franco-comorienne de Moroni lors du festival en décembre dernier.

Dernière modification : 25/01/2013

Haut de page