Signature d’un mémorandum d’entente entre le groupe parlementaire d’amitié « France-Union des Comores » de l’Assemblée nationale française et le groupe parlementaire d’amitié « Union des Comores-France » de l’Assemblée de l’Union des Comores.

Ce lundi 19 septembre, le groupe parlementaire d’amitié « France-Union des Comores » de l’Assemblée nationale française et le groupe parlementaire d’amitié « Union des Comores-France » de l’Assemblée de l’Union des Comores, ont signé un mémorandum d’entente.

PNG - 545.4 ko
Le député Daniel GOLDBERG et le député Dhoihir DHOULKAMAL lors de la signature du mémorandum d’entente. © Service de Presse de l’Ambassade de France aux Comores

L’assemblée a tout d’abord tenu à respecter une minute de silence en mémoire des victimes des attentats de Paris.

Les représentants des groupes parlementaires ont ensuite procédé à la signature de ce document qui réaffirme la volonté commune des deux Assemblées de renforcer leurs relations.

Selon ce document, les deux groupes :

1- réaffirment leur attachement commun aux valeurs de démocratie, de liberté, de paix, de sécurité et de solidarité ;

2- s’engagent à promouvoir, au sein de leurs parlements respectifs, un partenariat actif au service des intérêts des deux peuples ;

3- expriment leur volonté d’œuvrer à l’amélioration, dans leur pays d’accueil, des conditions de séjour, de travail ou d’études de leurs ressortissants respectifs ;

4- s’engagent à :
- avoir des échanges réguliers sur des thématiques politiques, économiques, culturelles et sociales concernant la France, l’Union des Comores et les organisations internationales interparlementaires dont sont membres les deux Assemblées ;
- partager des expériences en matière de travail parlementaire ;
- poursuivre des actions de formations, à Paris ou à Moroni, au bénéfice des parlementaires et du personnel cadre de l’Assemblée de l’Union des Comores ;
- renforcer la langue française, lien fondamental entre les deux pays et la francophonie dans son ensemble ;
- promouvoir des actions concrètes d’amélioration de l’accès à l’éducation, aux sois et à la santé

5- s’accordent à se rencontrer alternativement à Moroni et à Paris, au moins une fois par législature.

La signature de ce document est le résultat des échanges approfondis entre les deux groupes parlementaires, suite à la mission de la délégation française en visite aux Comores depuis le 15 septembre.

Dernière modification : 19/09/2016

Haut de page