Un 14 juillet placé sous le signe de la fraternité et de la solidarité

La célébration de la Fête nationale s’est déroulée cette année dans le contexte particulier de l’épidémie de COVID-19, autour du thème de la solidarité et de la fraternité, avec des actions en faveur des plus démunis.

En Grande Comore, des équipement de protection et d’autres dons ont été remis au sein des deux prisons de l’île, en partenariat avec la Commission nationale des droits de l’Homme (CNDHL). À Anjouan, l’antenne consulaire a remis à l’orphelinat des petites sœurs de la Charité de Mère Teresa, des livres, des médicaments et d’autres matériels recueillis pour l’occasion. Une visite a été effectuée à la prison de Koki, où une distribution de jeux, de bandes dessinées et de matériel de prévention du Covid-19, a également eu lieu.

Dans le cadre de son programme « santé pénitentiaire », l’association Caritas prépare, avec le soutien de l’ambassade, l’installation d’une infirmerie avec un médecin et du personnel soignant dans trois centres de détention. Le « FSPI Justice », en lien avec l’opérateur "Justice coopération international (JCI)", doit permettre la réhabilitation des sanitaires des prisons de Mohéli et d’Anjouan.

En association avec la Croix Rouge française et le Croissant Rouge comorien, une importante opération de distribution de masques et d’équipements de protection destinés aux services de santé a été organisée dans les trois îles.

D’autres projets sont prévus dans les mois à venir pour venir en aide aux personnes les plus vulnérables.

JPEG
Rencontre à l’orphelinat des petites sœurs de la charité de Mère Teresa, à Anjouan

Dernière modification : 28/07/2020

Haut de page