Un atelier de couture et broderie ouvre ses portes à Ouani

L’atelier de couture et broderie de Ouani (Anjouan) a officiellement ouvert ses portes le mercredi 18 avril 2012 en présence de M. l’Ambassadeur de France auprès de l’Union des Comores, ainsi que de M. le Commissaire chargé de l’Education à Anjouan, représentant le Gouverneur de l’île autonome d’Anjouan.

JPEG

Une étude menée sur la population anjouanaise a mis en évidence un véritable savoir faire dans le domaine de la couture. Chaque foyer dispose en effet d’au moins une machine à coudre, et sur la seule région de Ouani, 30 personnes exercent l’activité de couturier de façon semi professionnelle.

JPEG

Ce nouvel atelier rassemble les individus possédant un savoir faire traditionnel, et de favoriser l’essor de leur activité en les professionnalisant grâce à une offre de formation adaptée. En plus de développer l’artisanat, ce projet apporte une réelle solution à la problématique de l’emploi des femmes anjouanaises.

D’importants travaux de rénovation ont été nécessaires afin de faire du local choisi un lieu voué au commerce d’une part, et proposant, d’autre part, une formation de qualité. Dans une boutique jouxtant l’atelier seront exposés les articles à vendre.

JPEG

Ce projet a été réalisé grâce à l’initiative de l’association « Maoitoinia », regroupant plus de 500 femmes de différentes localités d’Anjouan, et de sa Présidente, Madame Zaharati Keldi dont le dynamisme est remarquable.

Une gérante dont le rôle, outre le suivi administratif, consiste à promouvoir les produits confectionnés afin d’établir des partenariats et de trouver des débouchés commerciaux, encadrera cette initiative.

JPEG

Ce projet a reçu un appui financier d’un montant de 21 millions de KMF octroyé par la coopération française à travers le Fonds Social de Développement.

Retrouvez le discours de M. Philippe Lacoste, Ambassadeur de France auprès de l’Union des Comores :
PDF - 54.1 ko
(PDF - 54.1 ko)

Dernière modification : 26/04/2012

Haut de page