Présentation de la Renault ZOE 40 au ministre de l’Economie, des Investissements et de l’Energie, Houmed M’Saidie, aux côtés de l’ambassadrice de France, Jacqueline Bassa-Mazzoni, par le chargé de projet de l’entreprise française InnoVent, Pierre Moreau.

Vendredi 18 octobre, le ministre de l’Economie, des Investissements et de l’Energie, Houmed M’Saidie, aux côtés de l’ambassadrice de France, Jacqueline Bassa-Mazzoni et du chargé de projet de l’entreprise française InnoVent, Pierre Moreau, ont procédé à la mise en service de la Renault ZOE 40, le tout premier véhicule électrique importé aux Comores.

JPEG

Le ministre de l’Economie, des Investissements et de l’Energie, Houmed M’Saidie, et l’ambassadrice de France, Jacqueline Bassa-Mazzoni, durant l’essai de la voiture électrique Renault ZOE d’InnoVent Comores.

Le ministre de l’Economie, des Investissements et de l’Energie, Houmed M’Saidie, aux côtés de l’ambassadrice de France, Jacqueline Bassa-Mazzoni et du chargé de projet de l’entreprise française InnoVent, Pierre Moreau, ont procédé, vendredi 18 octobre, à la mise en service de la première voiture « 100% électrique » aux Comores, suivie d’un essai du véhicule et d’une conférence de presse.

JPEG

(De gauche à droite) Pierre Moreau, chargé de projet de l’entreprise française InnoVent, Houmed M’Saidie, ministre de l’Economie, des Investissements et de l’Energie, et Jacqueline Bassa-Mazzoni, ambassadrice de France.

La Renault ZOE 40 a été importée par l’entreprise française InnoVent Comores, spécialisée dans la production d’énergies renouvelables, éolienne et solaire. Elle représente le tout premier véhicule électrique des Comores : dotée d’une batterie de 41 kWh et d’une autonomie de 300 km, la Renault ZOE se recharge à travers une borne domestique connectée au réseau de la SONELEC, ou d’une prise électrique. Le domicile d’InnoVent Comores se trouve dans une zone de Moroni bien desservie par le réseau électrique, permettant une charge à 100% le temps d’une nuit, environ 8 heures, pour 5500 francs comoriens (11€). Silencieuse, elle n’émet pas de gaz polluant, fait inédit dans le paysage automobile comorien.

JPEG

Le ministre de l’Economie, des Investissements et de l’Energie, Houmed M’Saidie, au volant de la Renault ZOE 40, et l’ambassadrice de France, Jacqueline Bassa-Mazzoni.

A noter que la voiture et sa batterie pourraient également, en étant rechargées dans la journée grâce à des panneaux photovoltaïques, être utilisées la nuit comme « groupe électrogène » fonctionnant à l’énergie solaire !

L’entreprise InnoVent, implantée aux Comores depuis 2018, prévoit également une « recharge 100% verte » dont l’électricité serait entièrement d’origine solaire, grâce à leur future centrale photovoltaïque de Foumbouni (au Sud-Est de Grande Comore). D’une capacité de 3MW, la centrale d’InnoVent Comores sera opérationnelle au premier semestre 2020 et contribuera à hauteur de 15% au mix énergétique de l’archipel.

Dernière modification : 29/10/2019

Haut de page